Affiliations

 

Vous êtes tous représentés par l’AÉÉA, l’association des étudiants et étudiantes en anthropologie de l’Université Laval. L’AÉÉA a un comité exécutif constitué de 14 personnes qui a pour mandat de promouvoir et protéger les droits académique, pédagogique, culturel, social, politique et économique de ses membres, dans le cadre de l’Université. L’AÉÉA voit à l’élargissement et au respect de ces droits ainsi qu’à la qualité de vie de ses membres. Pour ce faire, l’AÉÉA peut également participer à des mouvements et interventions de lutte selon les vœux de la volonté constituante.

 

L’Assemblée est souveraine. Les exécutants de l’AÉÉA sont élus par l’Assemblée à chaque année. Les positions politiques sont également prises au sein des assemblées générales (AG). C’est lors de ces assemblées que les membres sont invités à participer au débat politique. Les assemblées sont régies par les normes dictées par le Code Morin. Ces procédures permettent le bon fonctionnement des AG et ont pour principe de fournir un espace de parole et de débat pour tous les membres. Ces principes sont à la base de la démocratie participative que prône  l’AÉÉA. Toutefois, vous devez être présents et participer aux AG pour signifier votre point de vue!

 

 

Vous êtes également représentés au niveau PAN-CAMPUS par la CADEUL (Confédération des associations étudiantes de l’Université Laval) et au niveau facultaire par l’AESS (Association des étudiants en Sciences Sociales). Ces deux associations veillent à vous représenter politiquement dans les instances supérieures de l’Université Laval.

 

Vous êtes également représentés au niveau national, depuis 2007, par l’ASSÉ (Association pour une solidarité syndicale étudiante). Par l’entremise de l’AÉÉA, vous êtes membre de l’ASSÉ. Celle-ci représente ses membres au niveau provincial par des actions à grande échelle (congrès nationaux, manifestations nationales, médias d’information de masse). 

 

 

Les étudiants de deuxième et troisième cycle sont également représenté dans l’AÉÉA et y sont membres à part entière. Les étudiants des cycles supérieurs peuvent se référer à leurs représentants officiels (au nombre de 3) qui sont actifs dans le conseil exécutif de l’association.

 

Les étudiants des cycles supérieurs ne sont pas membres de la CADEUL. Ils sont plutôt membre de AELIÈS qui les représente au niveau pan-campus.

 

 

L’AÉÉA défend une position en faveur de la gratuité scolaire, position revotée en assemblée générale à l’automne 2011.

Les membres de l’AÉÉA ont aussi adopté les six principes suivants le 26 septembre 2007, principes communs à toutes les associations membres de l’ASSÉ.

  1. pour une éducation publique, gratuite, laïque, de qualité, accessible et non-discriminatoire ;
  2. pour un régime d’aide financière adéquat ayant pour but d’éliminer l’endettement étudiant et d’assurer la satisfaction des besoins fondamentaux;
  3. pour un réseau d’éducation public libre de toute ingérence de l’entreprise privée, y compris la sous-traitance ;
  4. pour la démocratisation des institutions d’enseignement dans une perspective d’autogestion ;
  5. pour une solidarité syndicale avec toute lutte internationale progressiste visant le mieux-être de la société ;
  6. contre toute forme de mondialisation qui entérine la prédominance du profit sur le bien-être de la population.

 

 

La CADEUL défend la position contre la hausse depuis son référendum qui s’est déroulé à l’automne dernier. Tous les étudiants de premier cycle du campus ont été invités à voter pour définir la position de la CADEUL concernant la hausse des frais de scolarité : « Les étudiants de premier cycle de l'Université Laval ont clairement démontré leur mécontentement en rejetant la prochaine hausse prévue par le gouvernement Charest à la hauteur de 66,8% soit plus du 2/3 de sa population » (Source, CADEUL).

 

L’AÉLIÈS défend également une position contre la hausse des frais de scolarité qui a été votée en Assemblée générale à l’hiver dernier.