Charte et règlements

Énoncé de principes

Devant l’ampleur du désenchantement des sociétés occidentales actuelles, il semble que le renouvellement d’une culture de la critique, visant à questionner sans cesse le caractère apparemment naturel de certaines contraintes sociales tendant constamment à réduire et à chosifier les multiples dimensions de la vie des acteurs sociaux, est un projet légitime de par son pluralisme et sa valeur. Ce projet, empreint de lucidité face aux erreurs de nos ancêtres et critique vis-à-vis de l’actuelle apathie face aux implications éthiques de la question du “comment vivre ensemble”, est donc l’expression de notre devoir de lancer, dans la vitrine des certitudes bon marché encourageant l’assujettissement camouflé des uns par les autres, une pierre ronde comme une aspiration à la liberté d’être et de faire de tous, chacun et chacune.

Il appert que la société actuelle s’identifie plus particulièrement au néolibéralisme, c’est-à-dire aux discours et aux pratiques assimilant l’être humain à une marchandise, échangeable au sein de réseaux sociaux dont les finalités logent du côté du profit, de l’affrontement aveugle des forces du marché et de la course effrénée contre la planète. Devant cette vision du monde triomphante, tout reste à faire et à penser ; il s’agit maintenant de se positionner par rapport à des visions antagonistes de la société et de prendre part au débat politique sous toutes ses formes. Ainsi, les pratiques du dialogue et de l’action directe seront des clefs de voûte pour la création d’un espace de réflexion et d’action sur un savoir alternatif, critique et responsable, sensible à la qualité des rapports existant entre les personnes de tout horizon et de toute opinion.

Télécharger la charte et les règlements (pdf)

 

Législation sur les associations étudiantes au Québec : 

Loi sur l'accréditation et le financement des associations d'élèves ou d'étudiants